L’exposition à des sons trop forts amenuise la myéline

L’exposition à des sons trop forts amenuise la myéline, la substance qui isole et protège les nerfs. Or, le rétrécissement de cette couche augmente la distance entre chaque partie du neurone, un écart appelé nœud de Ranvier, que doit traverser le signal nerveux afin d’être transmis jusqu’au cerveau.
Comprendre ces phénomènes rend possible le développement de médicaments pour améliorer la perception auditive. Il serait par exemple possible de stimuler la réparation de la myéline après des traumatismes acoustiques ou en cas de perte d’audition liée à l’âge.
lien vers l’article

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s